De la magie dans une bouteille

Classé dans : Articles | 0

Il nous arrive parfois de nous sentir si connectés à un lieu que nous aimerions ne jamais le quitter.

Cela m’est arrivé bien souvent à Brocéliande.

Cette terre m’est tout à la fois maison et mère aimante.

Plus qu’une simple forêt, à chaque fois que mes pas m’y ramènent, j’ai l’impression non seulement de retourner chez moi, mais aussi de me retrouver moi.

Je sais que j’y suis attendue et accompagnée, soutenue et guidée, aimée inconditionnellement.

Barenton, Monteneuf, et tant d’autres endroits plus discrets comme la fontaine Sainte Apolline ou l’Arbre du Voyageur… Qu’importe au fond ! Ce lieu vit au fond de moi comme je vis en lui.

Cela peut sembler fou, mais c’est ainsi que je le ressens du plus profond de mon être !

Alors, si toi aussi, il t’arrive de vivre ce lien si particulier qu’au moment du partir tu sens ton cœur se briser, je te recommande de lire attentivement ce qui suit… et surtout de le mettre en pratique !  😉

Magie verte

Fonctionnement

Ah ! Ca y est ! Tu penses que je déraille !… Non ! Non ! Je te promets que cela fonctionne !

Pour que la magie d’un lieu continue d’agir en interaction avec nous, il nous suffit… de l’emporter avec nous. Du moins, d’en emporter une toute petite partie, prélevée dans un endroit où cela ne fera pas défaut, en respect bien évidemment.

Nous parlons ici d’une magie vivante, énergétisante, vibrante, qui nous permet d’établir un véritable lien, un peu comme un cordon ombilical, avec un endroit très particulier pour nous.

J’entends d’ici la remarque de base 🙂 :

« – Si je mets des plantes dans une bouteille, elles vont mourir ! »

Eh bien justement non. En fait, elles vont y développer leur propre écosystème.

Sur les parois de verre, tu verras leur respiration sous forme d’une légère buée. Elles resteront bien vertes et humides, d’un vert aussi luisant qu’après une ondée au cœur de la forêt, elles vont continuer d’y grandir jusqu’à un certain point.

Elles inspirent et expirent dans la bouteille, avec l’oxygène disponible. Elles utilisent l’eau dont tu les auras arrosées légèrement au moment de leur installation.

Pratique

Prends une grosse bouteille (au moins trois litres) disposant d’une large encolure. Il faut que tu puisses y faire entrer les plantes mais aussi ta main toute entière.

Commence par y mettre une petite couche de terreau. Deux à trois centimètre d’épaisseur sont suffisants. Retenons trois pour l’influence magique du nombre.

La partie du travail que je préfère à présent : Vas dans la forêt que tu aimes. 🙂

En conscience, en te laissant guider (car cela peut te conduire à faire tes prélèvements dans un endroit inattendu), récolte – avec les racines s’entend – ce qui t’appelle dans la juste quantité nécessaire.

Cela peut être des mousses, un lierre minuscule, un tout petit chèvrefeuille… Qu’importe au fond ! Les plantes doivent seulement t’appeler et te correspondre. Si tu ne les aimes pas, établir le lien sera plus difficile, voire impossible.

Hors, comme pour toute autre action magique, c’est l’Amour que l’on place à la base de tout ce rituel.

Récolte tes plantes avec respect et gratitude, en pensant fort au lien qu’elles vont te permettre d’établir.

Eh oui ! Il s’agit bien de gratitude car ces plantes que tu déracines pour emmener chez toi auraient sans aucun doute préféré que tu les laisses sur place, à l’endroit qu’elles s’étaient choisi.

Il est temps à présent de les placer dans la bouteille (Tu peux utiliser une bouteille temporaire pour le transport.).

Quand c’est fait, il est temps pour toi de les arroser un tout petit peu  (mais jusqu’à humidifier le terreau quand même).

Tu peux à présent refermer la bouteille.

Important : Comme je te l’ai dit, tes plantes vont mettre en place une sorte d’écosystème. Elles ne vont avoir besoin que de très peu d’apports en eau. Arrose-les un peu une fois par mois, ou mieux encore : attends que le terreau commence à sécher. C’est amplement suffisant. Si tu les arroses trop, elles pourriront, ce qui n’est vraiment pas le but ici !

Place à présent ta bouteille dans un endroit situé en pleine lumière mais sans que les plantes ne se retrouvent exposées directement au soleil (elles cuiraient !!) car toute plante a besoin de lumière pour vivre et pour grandir.

Au quotidien

A chaque fois que tu regardes tes plantes dans la bouteille, émerveille-toi de leur beauté, aime-les du plus profond de ton cœur, remercie-les encore…

Et, par visualisation, laisse-toi transporter dans cet endroit d’où elles proviennent et que tu aimes tant !

Tu peux le faire un tout petit instant en posant ton regard sur elles, en passant à côté d’elles ou, plus longuement, pendant une méditation.

Ecoute ton ressenti !

Que la Magie Verte des arbres et des plantes opère en toi !

En lumière du cœur,

VéroV

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *