Détox d’automne : monodiète et jeûne au programme

Bonjour à tous !

L’automne se profile à travers les derniers traits estivaux et les vendanges s’annoncent déjà, avec un peu d’avance. Le temps arrive donc de commencer une détox pour préparer l’organisme à entrer dans de nouvelles énergies.

Je vous propose ici une détox assez longue donc très douce et respectueuse du corps. Une détox d’amour et de bienveillance à soi 🙂

Personnellement je vais utiliser du raisin noir, produit local et de saison bourré d’antioxydants (bio est une évidence, comme tous les produits qui seront mentionnés ici), mais vous pouvez faire cette monodiète de démarrage avec un autre fruit ou légume dès l’instant que vous respectez le principe de n’en choisir qu’un.

Voici le rythme que nous allons suivre :

  • 5 jours de raisin noir uniquement (ou autre selon ce que vous aurez choisi, mais on peut très bien n’en faire que 3 ou 4 jours),
  • 10 jours uniquement fruits et légumes (avec 1/2 bol chinois de féculents et 1/2 bol chinois de légumineuses… on tient pas 3 semaines sans protéines),
  • puis réintroduire en douceur pendant 10 jours des huiles de lin et de sésame le matin (une cuillère à soupe de chaque), un peu d’huile d’olive à midi, des œufs ou des poissons à midi également et des graines et fruits secs à 17 heures.

Donc voici le programme de manière détaillée de la monodiète :

  • du lever jusqu’à 11 heures : eau et tisanes (selon les goûts, les envies… la tisane du jeûne peut soutenir l’organisme qui est en train de suivre un jeûne de seize heures, durée minimale de mise au repos du corps pour qu’il puisse s’occuper à se régénérer et pas seulement à digérer),
  • 11 heures : mixer une quinzaine de grains de raisin (ou ce que vous avez choisi) et y mélanger le tégument de psyllium blond (commencer avec une cuillère à café rase pendant trois – quatre jours, si tout va bien augmenter à une cuillère à soupe rase),
  • à partir de 11 heures trente jusqu’à 19 heures 30 vous pouvez manger l’aliment choisi au rythme de vos besoins et envies (le but n’est pas de mettre l’organisme en stress !! Si vous vous sentiez un peu stressés, angoissés, remués émotionnellement, n’hésitez pas à prendre trois gélules par jour de romarin -matin, midi et soir)… Attention à ne pas boire juste après avoir mangé du raisin mais plutôt avant pour éviter de le faire gonfler et macérer dans votre estomac,
  • à 20 heures : je vous invite à boire trente millilitres du jus d’aloe vera, vous pouvez encore boire de l’eau ou des tisanes.

Le choix des compléments alimentaires

  • Le tégument de psyllium blond 

Facilite la digestion, prébiotique qui favorise le développement des bactéries amies de notre flore intestinale, facilite le transit intestinal, nettoie le côlon en douceur, protège le côlon, permet l’évacuation des métaux lourds présents dans le côlon (notamment après une chimiothérapie), régule la teneur en eau des selles (utile aussi bien en cas de constipation que de diarrhée), recommandé dans la maladie de Crohn, diminue les flatulences et les ballonnements, aide à baisser le taux de sucre dans le sang, aide à baisser le taux de cholestérol sanguin, aide à la perte de poids en procurant une sensation de satiété (sans apporter de calories puisque l’organisme ne l’assimile pas)

  • Le jus d’aloe vera

En interne : ulcères gastriques, diabètes, asthme, épilepsie, ostéoarthrite, maladie de Crohn, colite ulcéreuse, diminue le taux de sucre dans le sang, renforce et régule le système digestif, troubles intestinaux, antibiotique, baisse la tension artérielle, améliore la circulation du sang (fluidifie), renforce le système immunitaire, action anti-tumorale efficace dans le traitement de certaines cellules cancéreuses, une cure saisonnière de 3 semaines est préconisée, à raison de 2 à 3 cuillères à soupe par jour.  – Précautions d’emploi : Rares réactions allergiques susceptibles de toucher des personnes allergiques à l’ail, à l’oignon, à l’asperge, rares cas de crampes abdominales, de diarrhées, symptômes de toxicité à l’aloïne, interactions médicamenteuses avec : Lanoxin, diurétiques, stéroïdes, médicaments pour réguler la fréquence cardiaque, médicaments provoquant une carence en potassium. Ne pas utiliser dans les jours précédant une intervention ou en cas d’hémophilie (fluidifie le sang).

Quoi qu’il en soit, que ce soit un jeûne complet ou une monodiète accompagnée d’un jeûne partiel, une détox n’est jamais facile à suivre. Si votre organisme évacue, cela se traduit forcément par des manifestations physiques (appelées aussi crise de guérison), telles que nausées, diarrhées, suées, apparition de boutons… Préparez-vous y psychologiquement avant de manière à pouvoir les gérer.

Et puis, reconnectez-vous à vous-même, à votre cœur, à votre âme, à vos ressentis, à vos émotions… Méditez, marchez, prenez du temps pour vous… Aimez-vous !

Prenez soin de vous et portez-vous bien !

VéroV

  • Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel, d’autant plus en période de grossesse. Seul votre médecin connaît vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. Ces conseils sont d’ordre purement général et ne s’adaptent pas forcément à votre cas. De plus, je ne saurai être tenue responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés de manière générale.
Détox d’automne : monodiète et jeûne au programme

Brocéliande : Le Hêtre du Voyageur

Détox d’automne : monodiète et jeûne au programme

Méditation guidée : L’enfant intérieur

article suivant