Protocole après une morsure de tique

Depuis quelques années, nous sommes littéralement infestés par ces acariens présents dans les bois et forêts, mais aussi dans les herbes. La tique est porteuse de maladies « vectorielles » qu’elle peut transmettre à l’homme et dont la plus fréquente est la borréliose (ou maladie de Lyme) causée par la bactérie borrelia. Seulement 5 % des tiques étant infectées par la bactérie borrelia, l’antibioprophylaxie systématique n’est plus prescrite après une morsure. Cependant, intervenir le plus tôt possible après une morsure est essentiel puisque la contamination ne se fait pas au moment de la morsure mais quand la tique va commencer à se nourrir. Une tique qui s’est nourrie, cela se reconnait : son abdomen est enflé et noir du sang dont elle s’est gorgée.

Que se passe-t-il lors d’une morsure de tique ?

La tique se plante dans la peau. Elle aspire le sang et dans le même temps régurgite un peu du liquide qui est dans son corps, liquide dans lequel peut se trouver la bactérie borrelia.

Conduite à tenir le plus rapidement possible après une morsure de tique

  • Retirer la tique le plus rapidement possible après la morsure à l’aide d’un tire-tique. Il faut coincer la tique au fond du tire-tique doucement en insérant le petit appareil entre la peau et la tique, puis tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que la tique sorte d’elle-même de la peau. Brûler la tique.
  • Désinfecter à l’aide d’un antiseptique.
  • Appliquer une goutte de la synergie d’huiles essentielles ci-dessous 4 fois par jour pendant 48 heures. (Il convient de commencer l’application le plus tôt possible et les premières heures sont essentielles puisqu’il s’agit de limiter la propagation de la bactérie dans le corps de par ses actions anti-infectieuse et antibactérienne).
  • Surveiller le site de la morsure et tout le corps d’une manière générale pendant 4 semaines. Si un érythème chronique migrant, pouvant faire jusqu’à 50 cm, apparait, cela n’a pas été suffisant ou pris suffisamment tôt et la bactérie borrelia s’est répandue dans l’organisme. Alors seulement, un médecin vous prescrira un traitement antibiotique de type Amoxicilline sur 14 jours.

A noter : On n’utilise jamais de pince à épiler, ni d’éther (ou autre produit) pour retirer la tique : Elle régurgiterait aussitôt le liquide qu’elle contient à l’intérieur de votre corps !

Synergie d’huiles essentielles à utiliser pures (non diluées dans une huile végétale) – sauf contre-indications (enfant de moins de 6 ans, femmes enceintes ou allaitantes, personnes allergiques)

Les huiles essentielles suivantes sont à mélanger dans un flacon en verre teinté en quantités égales :

  • Sarriette des montagnes : 20 gouttes
  • Romarin camphré : 20 gouttes
  • Tea tree : 20 gouttes
  • Ecorce de cannelle de Ceylan : 20 gouttes
  • Niaouli : 20 gouttes

Pour information, je me suis rendue compte pour avoir moi-même testé le mélange qu’il est également très efficace pour traiter les piqures de moustiques.

Cette synergie d’huiles essentielles est donc à emporter dans la trousse de secours, avec un tire-tique et des lingettes antiseptiques aussi bien lors des promenades en forêt et autres randonnées, qu’en pique-nique ou en camping.

Prenez soin de vous et portez-vous bien !

VéroV

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel, d’autant plus en période de grossesse. Seul votre médecin connaît vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. Ces conseils sont d’ordre purement général et ne s’adaptent pas forcément à votre cas. De plus, je ne saurai être tenue responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés de manière générale.

 

Protocole après une morsure de tique

Une méditation pour rompre avec la maladie

Protocole après une morsure de tique

Hypersensibles, s’accepter différents

article suivant