Tatouage et règles d’hygiène

Selon les sources officielles IFOP de 2010, 10 % de la population serait tatouée et/ou piercée, dont 20 % de personnes ayant entre 25 et 34 ans.
Un tatouage, au-delà du tracé artistique ajouté directement sur le corps, est une perforation de l’épiderme à l’aide de fines aiguilles disposées en pinceau et destinées à injecter des pigments dans la peau.
Afin d’éviter les risques infectieux liés à une transmission des virus de l’hépatite B, de l’hépatite C, du SIDA, mais aussi d’infections bactériennes (le tatouage étant une porte ouverte aux bactéries jusqu’à sa cicatrisation), il est essentiel de respecter certaines règles d’hygiène.

Petit rappel : Un tatoueur devra refuser d’exercer son art sur un mineur, une personne inapte à prendre une décision (sous l’emprise de drogue ou d’alcool, déficiente ou sous tutelle), une femme enceinte, une personne dont les problèmes de santé viendraient rendre la pratique du tatouage dangereuse pour sa santé.

Hygiène au salon de tatouage
Les locaux doivent être entretenus, la cigarette, les aliments et les animaux en être bannis.
La peau est rasée au besoin et désinfectée à l’aide d’une solution antiseptique.
Les mains du tatoueur doivent être lavées et/ou frictionnées avec une solution hydro-alcoolique.
Le port de gants à usage unique en ce qui le concerne est indispensable.
Buses, manchons et tiges porte-aiguilles sont stérilisés dans un autoclave après chaque séance, leur enveloppe scellée atteste de la stérilisation.
Tout le reste du matériel utilisé est à usage unique.
En fin de séance, le tatouage est désinfecté, un pansement appliqué.

Et de retour à la maison
Les recommandations de base :
* appliquer une bonne couche de pommade Cicatryl au moins trois fois par jour (pharmacie),
* ne porter que des vêtements amples et doux pour la peau,
* éviter le frottement des cheveux sur le tatouage,
* ne pas y appliquer de cosmétique, d’alcool, d’eau oxygénée, de pommade antibiotique, de baume, gel ou lotion,
* fuir le soleil et les UV (protéger le tatouage par un pansement ou le couvrir d’un vêtement),
* le protéger des poussières et corps gras,
* s’interdire les bains quels qu’ils soient (baignoire, piscine, jaccuzi, lac, océan… peuvent contenir des produits chimiques irritants ou des bactéries) et privilégier les douches,
* ne consommer ni alcool, ni aspirine, ni drogues, ni certaines plantes fluidifiant le sang et susceptibles de causer saignements et gonflements,
* ne pas toucher le tatouage avec des mains sales,
* choisir une base lavante neutre,
* laisser respirer le tatouage autant que possible,
* si les croûtes sèchent, il faut mettre de la pommade plus souvent.

Vous l’avez compris, se faire faire un tatouage n’est pas un acte anodin. Les risques sanitaires sont réels. Pour pouvoir profiter de votre tatouage, respectez bien les consignes d’hygiène qui vous sont données.

Prenez soin de vous et portez-vous bien !

VéroV

Envie de vous faire tatouer ? Voici quelques règles d’hygiène élémentaires

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel, d’autant plus en période de grossesse. Seul votre médecin connaît vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. Ces conseils sont d’ordre purement général et ne s’adaptent pas forcément à votre cas. De plus, je ne saurai être tenue responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés de manière générale.

Tatouage et règles d’hygiène

Tisanes d’une naturopathe

Tatouage et règles d’hygiène

Traitement naturel des allergies respiratoires

article suivant