Tisanes d’une naturopathe

Les tisanes comprennent deux grands groupes : les infusions et les décoctions.
Pour faire une infusion, porter à ébullition l’équivalent d’une grande tasse d’eau froide. Ajouter ensuite deux cuillères à soupe de la plante dans la casserole. Couvrir et laisser infuser 10 à 15 minutes. Filtrer.
Pour faire une décoction, mettre deux cuillères à soupe de plantes avec l’équivalent d’une grande tasse d’eau froide. Chauffer le tout. Dès les premiers signes d’ébullition, arrêter le feu, couvrir d’une assiette et laisser infuser 10 minutes. Filtrer.
Voici quelques tisanes dont l’efficacité des recettes n’est plus à prouver.
1. Pour les petits désagréments liés à la pré-ménopause et à la ménopause :
Infusion de sauge, achillée millefeuille, mélisse et verveine en quantité égale (soit une demi cuillère à soupe de chaque plante pour une tasse).
2. Pour les soucis de digestion et sommeil, pour la longévité : la tisane des druides (infusion) :
une feuille de chêne, une feuille de bouleau, deux feuilles d’ortie (jeunes pousses), deux à trois feuilles de plantain, une pincée d’échinacée, une pincée de gland de chêne moulu.
3. Pour soulager la migraine :
Préparer une infusion avec une cuillère à soupe de verveine officinale, une demi cuillère à soupe de verveine citronnée et une demi cuillère à soupe de mélisse pour une tasse d’eau bouillante.
En ce qui concerne les migraines et la tension nerveuse pendant la grossesse :
il est possible de boire trois à quatre tasses par jour d’infusion de tilleul.
4. Pour les douleurs liées à l’arthrose et aux rhumatismes :
Récolter de la tige stérile de prêle (de mai à juillet) et compter 1 pincée de plante par tasse d’eau bouillante. Sucrer avec du miel car le breuvage est amer.
Cette tisane est à associer avec une alcoolature de reine des prés (obtenue par macération de fleurs fraîches dans leur poids d’alcool à 40° une nuit puis filtrée), à raison d’une cuillère à soupe par jour.
5. Pour lutter contre les nausées, y compris les nausées matinales de la grossesse :
la camomille allemande en infusion fait des miracles (pas plus de cinq tasses par jour), l’infusion de fenouil est également très efficace (à raison d’une demi cuillère à café de graines par verre d’eau, trois tasses par jour maximum).
6. Pour résorber les oedèmes, y compris ceux liés à la grossesse :
l’infusion de maïs est recommandée, pas plus de cinq tasses par jour.
7. En ce qui concerne les brûlures d’estomac, surtout pendant la grossesse :
une ou deux tasses par jour de camomille allemande sont recommandées.
8. Pour préparer et faciliter l’accouchement :
infusion de feuilles fraîches ou séchées de feuilles de framboisier (une cuillère à café par tasse d’eau chaude, infuser cinq à six minutes), une à deux tasses par jour les dix dernières semaines de la grossesse, jamais avant.
9. En cas de sommeil difficile pendant la grossesse :
plusieurs infusions peuvent être utilisées… la camomille allemande, le tilleul, la lavande et la passiflore.
10. Pour ce qui concerne la période des menstruations :
une infusion (en quantité égale de plantes, donc une cuillère à café de chaque plante) composée de sauge, souci des jardins et achillée millefeuille.
Petit rappel ayant grande importance, ces plantes sont interdites d’usage pendant la grossesse : le cohosch bleu, l’hydraste du Canada, le genèvrier, la menthe pouliot, l’achillée millefeuille, la sauge, la consoude, le saule, le romarin, la reine des prés, le thym serpolet et le thym vrai.

Prenez soin de vous et portez-vous bien !

VéroV

10 tisanes recommandées par votre naturopathe pour vos problèmes de santé

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel, d’autant plus en période de grossesse. Seul votre médecin connaît vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. Ces conseils sont d’ordre purement général et ne s’adaptent pas forcément à votre cas. De plus, je ne saurai être tenue responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés de manière générale.

Tisanes d’une naturopathe

Acide docosahexaénoïque et développement du nouveau-né

Tisanes d’une naturopathe

Tatouage et règles d’hygiène

article suivant