Aspartame : le goût qui tue

Aspartame, AminoSweet et NutraSweet contiennent de l’acide aspartique, classé Excitotoxine.

Sur les produits alimentaires, l’aspartame est étiqueté E951.

On le trouve dans l’alimentation (bonbons, produits light – biscuits, sodas, chocolat,…), dans certains médicaments,…  et sur les armes de guerre chimique (inventaire d’armes chimiques fait par le Pentagone).

De plus, contrairement à ce que l’on nous fait croire, l’aspartame n’est pas une aide dans la perte de poids, il ouvre l’appétit et fait manger davantage.

Composition de l’aspartame

  • 50 % de phenylalaline (2 % de la population y est allergique)
  • 40 % d’acide aspartique (dangereux pour le cerveau, nous y sommes 5 fois plus sensibles que les animaux)
  • 10 % de methanol (poison mortel graduellement libéré à partir de 30°)

Effets secondaires identifiés de l’aspartame complet

Troubles physiques

  • crampes
  • fatigue chronique
  • insomnies
  • pertes de mémoire
  • saignements de nez
  • vertiges
  • forte sensibilité aux bruits
  • sensations de froid
  • problèmes menstruels
  • impuissance, difficultés sexuelles
  • attaques et convulsions, épilepsie
  • nausées, vomissements
  • hypo et hyperglycémies
  • douleurs de poitrine
  • problèmes de thyroïde
  • tremblements
  • douleurs en avalant ou en urinant
  • hypertension
  • asthme

Troubles psychiques ou de la personnalité

  • agressivité soudaine
  • violence physique
  • paranoïa
  • agoraphobie et autres phobies
  • panique
  • irritabilité
  • crises de démence
  • altération de l’humeur
  • difficultés de concentration
  • manque de concentration
  • confusion
  • hyperactivité

Maladies provoquées ou aggravées

  • fibromyalgie
  • arthrite
  • sclérose en plaques
  • maladie de Parkinson
  • lupus
  • diabète et ses complications
  • épilepsie
  • maladie de Alzheimer
  • lymphome
  • malformations congénitales
  • syndrome de fatigue chronique

Une accumulation d’E951 dans l’organisme peut occasionner quelques troubles

  • troubles de la vue (vision embrumée, voilée, obscurcie, double vision, rétrécissement du champ visuel, dommages rétiniens allant jusqu’à la cécité)
  • bourdonnements d’oreilles
  • douleurs aux extrêmités
  • faiblesse
  • frissons
  • maux de tête
  • névrites
  • troubles du comportement
  • troubles gastro-intestinaux
  • trous de mémoire
  • vertiges

A noter

« L’aspartame rend la glycémie incontrôlable, mettant ainsi beaucoup de patients dans le coma. » L. Moser – Les diabétiques ne doivent pas en consommer.

« Selon le Dr L E, pédiatre et professeur en génétique à l’université d’Emory, lors de son Témoignage devant le Congrès:
« La phénylalanine se concentre dans le placenta, faisant naître des attardés mentaux. Dans les tests de labo originaux, les animaux développaient des tumeurs du cerveau, la phénylalanine se dégradant en DXP (désoxy-D-xylulose), un agent entraînant des tumeurs du cerveau ». » L. Moser – Les femmes enceintes ou allaitantes doivent impérativement s’abstenir d’en consommer.

 

VéroV

 

Sources :

« Aspartame, un poison légal !!! » – Olivier Toma – fondateur du C2DS

« L’aspartame, le tueur silencieux » – Laurie Moser – Centre ressource du cancer pour les femmes

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel. Seul votre médecin connait vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. De plus, je ne saurai être tenu responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés.

Aspartame : le goût qui tue

Nanoparticules : le scandale sanitaire du XXIème siècle

Aspartame : le goût qui tue

Hypothyroïdie, maladie auto-immune de Hashimoto et Reiki

article suivant

Faire un commentaire