Projecteur sur l’inositol

  • La molécule d’inositol
  • Qu’est-ce que l’inositol ?

L’inositol a été identifié dans le corps humain il y a plus de 150 ans. Le myo-inositol a été isolé en 1850 puis purifié en 1887. C’est une molécule organique cyclique constituée de 6 atomes de carbone. Il entre dans la structure des membranes cellulaires et aide à optimiser les fonctions vitales du corps. Il peut être synthétisé par le corps humain à partir du glucose, ce qui le différencie des vitamines (auxquelles il est souvent apparenté à tort sous le nom de vitamine B7).

  • Où trouver l’inositol dans l’alimentation ?

L’inositol est présent dans les abats comme le foie et le cœur de bœuf, la viande de bœuf et celle de porc, mais aussi dans le germe de blé frais, dans les noix fraîches et les noisettes, dans les légumineuses (lentilles, haricots rouges), dans la lécithine de soja granulée non  blanchie, ainsi que dans des céréales complètes (avoine, sarrazin, orge), dans certains fruits (orange, pamplemousse, fraise) et légumes (chou-fleur, petits pois).

D’autre part, les bactéries intestinales peuvent convertir le glucose en inositol.

  • Quels bienfaits apporte l’inositol ?

L’inositol permet de solutionner des problèmes tels que la boulimie, les troubles obsessionnels compulsifs, l’agoraphobie, la dépression (tant unipolaire que bipolaire), l’anxiété, les attaques de panique, les troubles psychologiques divers (notamment les troubles bipolaires), ainsi que les troubles d’anxiété et d’irritabilité liés à un sevrage (tabagique, médicamenteux ou autre).

C’est une excellente alternative aux anxiolytiques comme le Librium ou le Meprobamate, ainsi qu’aux antidépresseurs de la classe IRS.

L’inositol participe également au maintien de la santé de la peau, des cheveux, des yeux, de la bouche et du foie.

L’inositol élimine les dépôts de graisse dans les vaisseaux sanguins et protège les artères, favorise le « bon cholestérol » (HDL), enraye la chute des poils et des cheveux, favorise le sommeil.

  • Quels apports journaliers recommandés en inositol ?

On recommande habituellement 30 à 100 mg par jour, bien que l’apport journalier n’ait pas été déterminé officiellement. Selon les préparations, il peut être plus fortement dosé selon les besoins auxquels il répond.

De réels résultats ont été notés à 12 g/jour.

A noter : Tout comme pour ce qui est de l’efficacité des antidépresseurs, on peut constater une période de latence pouvant aller jusqu’à 3 à 5 semaines.

  • Quels effets secondaires et contre-indications ?

L’inositol peut chélater* des métaux comme le zinc, le fer et le calcium. Il est donc recommandé de ne pas se complémenter en zinc, fer ou calcium en même temps qu’en inositol. C’est une question qui relève du plus élémentaire bon sens !

Il est ressorti des études menées par Carlomengo et Unfer – scientifiques – que, même à très fortes doses, ses seuls effets secondaires sont des troubles digestifs légers : nausée, flatulence et diarrhée.

En l’absence d’étude sur le sujet, les femmes enceintes ou allaitantes se référeront au principe de précaution et éviteront de se complémenter sans l’accord de leur médecin. Il en va de même pour les plus jeunes.

Prenez soin de vous et portez-vous bien !

VéroV

*Chélater : former des complexes qui s’éliminent par les selles.

Sources : Alternative santé, Santé naturellement, Nutrimea.

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel. Seul votre médecin connait vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes ou compléments alimentaires pourraient avoir avec votre traitement. De plus, je ne saurai être tenu responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés.

Projecteur sur l’inositol

Les aliments alcalinisants – Liste non exhaustive

Projecteur sur l’inositol

Reiki timer OM 3 minutes x 21 – Vent dans les feuillages (1) – Soin complet et auto-traitement 1er degré

article suivant

Faire un commentaire