Psoriasis : des solutions naturelles existent

Le psoriasis est une maladie de « peau prison » qui enferme dans la honte, le mal-être et la dépression.

Cette maladie psychosomatique est causée par des antécédents familiaux. La desquamation renvoie à une atteinte de la barrière protectrice de notre être, mais aussi aux capacités d’adaptation et de communication, et met en évidence les conflits mentaux et les conflits avec autrui.

Les crises sont liées à des chocs émotionnels, un stress violent. Le psoriasis évolue toujours. Il s’aggrave et disparait, parfois pendant très longtemps, avant de revenir brutalement au choc suivant.

La médecine reconnait onze formes de psoriasis de diverses gravités et cinq formes d’arthrose psoriasique.

Elle utilise le méthotrexate (qui détruit le système immunitaire) et la cyclosporine (qui tue les cellules de la moelle osseuse) dans les cas les plus graves. Ce sont deux substances utilisées en chimiothérapie anticancéreuse.

En cas de crise légère, le traitement est moins invasif : application d’une crème pour retirer les croûtes (à base de vaseline et aspirine), protection de la plaie (goudron de houille ou végétaux), application d’une crème à la cortisone anti-inflammatoire (qui provoque des poussées encore plus violentes en fin de traitement) ainsi que d’une crème à la vitamine D3 ou à la vitamine A.

La naturopathie recommande :

  • de soutenir la cure détox (décoctions de chardon marie ou tisane de mauve),
  • boire 3 tasses par jour d’une tisane de bourrache + douce amère + salsepareille + pensée sauvage en cas de psoriasis du cure chevelu,
  • de gérer le stress avec un traitement psychologique de type EFT ou EMDR, les soins Reiki sont également très efficaces,
  • le magnétisme,
  • faire une cure de bains de boue de la Mer Morte, le mieux serait sur place, mais à défaut dans un centre de cure thermale (Avène, La Roche Posay, Molitg, Saint-Gervais, Uriage) pendant 3 à 4 semaines,
  • utiliser l’homéopathie : pour l’ensemble du corps (25 doses de Natrum muriaticum 6D en trituration dans 1 litre d’eau Volvic, à boire chaque jour pendant 2 mois), pour le cuir chevelu (Natrum muriaticum 4 à 5 H, 2 fois par jour), pour le visage, le pubis, les plis et les ongles, avec des lésions brunâtres (Sepia 4 à 5 H, 2 fois par jour) ou avec des saignements et fissurations (Phosphorus 4 à 5 H, 2 fois par jour), pour tout le reste, avec peau sèche et rugueuse (Berberis aquifolium), avec peau molle et fissures après lavage (Calcarea carbonica) et avec une peau indurée et des démangeaisons (Hydrocotyle asiatica)
  • le lait d’ânesse (sous forme de gélules de type equilac, de lait corporel et de shampoing),
  • l’eau soufrée ou le chlorure de magnésium (passé tous les jours après la douche du soir).

Attention toutefois aux surinfections et complications du psoriasis qui peuvent être très graves. Au moindre signe d’alerte (douleur, fièvre, infection bactérienne), il est indispensable de consulter un médecin.

 

VéroV

 

Sources : Santé Nature Innovation – 20 avril 2016

 

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel. Seul votre médecin connait vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. De plus, je ne saurai être tenu responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés.

Psoriasis : des solutions naturelles existent

Des soins naturels après une intervention chirurgicale

Psoriasis : des solutions naturelles existent

Le Reiki et les animaux

article suivant

Faire un commentaire