Se débarrasser des métaux lourds… Méthode

Même si nous demeurons extrêmement prudents quant à notre utilisation de produits contenant des nanoparticules, ils sont présents dans notre quotidien et nous ne pouvons pas tous les éviter. D’autant que certaines nanoparticules ne sont pas manufacturées mais « naturelles » (présentes dans les gaz d’échappement…).

La bonne nouvelle est que certains compléments alimentaires et votre alimentation peuvent limiter considérablement les dégâts.

« Que votre alimentation soit votre première médecine. » Hippocrate

Voici une méthode, presque une hygiène de vie, qui permet de déloger et d’évacuer hors du corps les métaux lourds (mercure, plomb,…)

  1. Faire une cure détox deux fois par an (une au printemps, une à l’automne) afin de permettre à nos organes émonctoires (foie, reins, peau essentiellement) de se nettoyer et surtout de ne pas accumuler les toxines. Au quotidien, consommer beaucoup de légumes amers et sources de souffre pour permettre au foie de se nettoyer et de fonctionner correctement.
  2. Expulser les métaux lourds du corps essentiellement par la voie intestinale. Les métaux lourds, et notamment le mercure, sont piégés par les fibres. Chaque repas doit contenir des fibres chélatrices. Les algues permettent l’évacuation des métaux lourds et radio-actives, vous pouvez les saupoudrer sur vos plats.
  3. Privilégier une alimentation riche en antioxydants , en vitamines et en minéraux. Il est recommandé de consommer à chaque repas cinq couleurs de légumes afin de diversifier les flavanoïdes. Consommer enfin des oméga 3, oméga 6 et vitamine E.

A retenir

  • Les métaux lourds sont très oxydants.
  • Les métaux lourds neutralisent une partie de nos protéines. En consommer suffisamment.
  • Les métaux lourds oxydent les acides gras du corps. Les huiles riches en oméga permettent de les remplacer et de réparer les tissus.
  • Les métaux lourds prennent la place des bons minéraux. A nous de ne pas leur laisser de place en en consommant suffisamment. (La nature a horreur du vide…).
  • Il faut supprimer complètement de l’alimentation les produits laitiers en cas d’intoxication aux métaux lourds .
  • Supprimer les produits à base de gluten en cas d’intoxication aux métaux lourds.
  • Bannir l’huile de colza et l’huile d’arachide de son alimentation quand on est intoxiqué aux métaux lourds.
  • Réduire les apports en hydrates de carbone en cas d’intoxication aux métaux lourds (pommes de terre par exemple).

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://nanosante.net/

 

VéroV

 

Source :

« Détox gourmande » de Eva-Claire Pasquier

« Monrégime de désintoxication (métaux lourds) » – Zaou – Santé & Médecines douces

Mise en garde : Un avis médical est indispensable avant l’application d’un traitement naturel. Seul votre médecin connait vos antécédents médicaux et les interactions que certaines plantes pourraient avoir avec votre traitement. De plus, je ne saurai être tenu responsable d’une mauvaise utilisation des plantes ou produits que j’aurais conseillés.

 

Se débarrasser des métaux lourds… Méthode

Nanoparticules : risques prouvés

Se débarrasser des métaux lourds… Méthode

Métaux lourds : liste de plantes permettant de les neutraliser

article suivant

There are 2 comments

    1. Véronique Vauclaire

      L’huile de colza et l’huile d’arachide sont à éviter en cas d’intoxication aux métaux lourds car elles sont très concentrées en acides gras à longue chaine mono-insaturés, souvent dénaturés. Un des effets négatifs du mercure dans les cellules c’est justement d’allonger et de dénaturer les chaînes d’acides gras si bien qu’elles deviennent inexploitables et difficiles à éliminer. Dans le cadre d’une désintoxication aux métaux il vaut donc mieux éviter ces huiles. De plus les acides gras indispensables et non synthétisables chez l’homme sont l’acide linoléique et alpha-linolénique. C’est ces deux acides gras dont il est très important d’augmenter l’apport pour régénérer les cellules ! Ils sont peu présent dans les huiles de colza et d’arachide mais très présent dans l’huile de tournesol et l’huile de lin.
      Les hydrates de carbone (pomme de terre,légumineuses, riz, quinoa, millet, céréales) – à consommer 1 fois par jour grand maximum, s’en abstenir est préférable, pour soulager le corps et le soutenir dans son nettoyage des métaux lourds.

Faire un commentaire